https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Métier : Animateur 3D

L’Infographiste Animateur 3D est une personne en charge de l’animation des formes dans les logiciels de 3D. En général, l’animateur 3D s’occupe de faire vivre des personnages dans l’histoire racontée. Mais l’animateur 3D peut aussi intervenir dans le déplacement d’objets comme des fusées, avions ou engins mécaniques, et se rapprocher ainsi de l’infographiste effets spéciaux.

© IntelFreePress
© IntelFreePress

Les types d’animations que les animateurs 3D créent peuvent varier. Certains animateurs 3D de créer des films de long métrage, par exemple. D’autres peuvent créer des animations courtes, comme des sketches courts, qui peuvent être utilisés pour des publicités ou site animations. Certains animateurs 3D se spécialisent dans la création d’animations pour les jeux vidéo, et d’autres créent des effets spéciaux pour l’action en direct des images animées.

Dans ce domaine, Il y a aussi l’Infographiste Setup qui est un métier plus spécialisé et plus technique avec un peu ou beaucoup de programmation, qui consiste à réaliser principalement la préparation (Setup) des éléments à animer en créant les articulations, les guides et programmer les « manettes » qu’utiliseront les animateurs 3D.

© Dylan Roscover
© Dylan Roscover

L’animation 3D peut apparaitre comme un spécialité simple au moins du point de vue technique. C’est sûrement pour cela qu’aujourd’hui beaucoup d’étudiants prennent cette filière de l’infographie 3D. Et effectivement c’est vraiment assez simple, et comme tout ce qui est simple, il s’agit de la chose la plus difficile au monde à faire. L’animation 3D est comme certaines disciplines comme les échecs, l’acrobatie : les principes de base sont simples, mais vous pouvez passer des mois et des années de pratique avant d’appréhender véritablement cette discipline.

Malheureusement, certains apprenants pensent que le logiciel 3D et ses technologies permettent d’aider à devenir un très bon animateur 3D. C’est totalement l’opposé, même les simples interpolations entre 2 point clés d’animation faites automatiquement par le logiciel 3D ne sont pas forcément le bon résultat recherché.

© Franky Rinky Gimera
© Franky Rinky Gimera

Il reste donc le principe de base de cette discipline qui est la pratique, et encore la pratique. Bien entendu cette pratique doit être conduite de manière cohérente dans un apprentissage encadré par des enseignants en animation 3D, acting, morphologie corporelle,… mais l’apprenant en animation 3D pourra aussi suivre ou voir des cours de danse, de théâtre afin d’appréhender au mieux l’acting, l’expression corporelle, le fonctionnement musculaire et tous autres approches qui lui feront prendre conscience de la manière dont s’anime les formes.

En fait l‘animation 3D est difficile, car cela nécessite beaucoup de compréhension sur des domaines autres que celui de l’infographie 3D pure. L’animation 3D nécessite du temps pour l’apprendre et plus de temps encore pour la maîtriser.

Les 2 grandes bases techniques de l’animation 3D

Les 2 grandes techniques de bases qui peuvent être mixées ensemble et complétées avec d’autres techniques sont le Keyframing et la Motion Capture.

– Keyframing  : animation par images clés est la technique la plus connu et le plus ancien de l’animation. En fait, il existe déjà dans l’Egypte ancienne des exemples de l’animation image par image datant de 1600 avant JC. Les techniques de keyframing actuelles remontent au début des dessins animés créés par les pionniers de l’animation comme WinsorMcCay et Walt Disney. En fait de manière assez étonnante, ces techniques de Keyframing n’ont pas beaucoup changé depuis le début des années 1900. La plupart des principes de base énoncés à ce moment s’appliquent encore aujourd’hui. Ce qui a changé, c’est que des logiciels 3D ont pris le relias pour créer du keyframing beaucoup plus facilement.

Le keyframing est essentiellement une technique qui consiste à créer un liaison ou corrélation entre un positionnement ( translate, rotate, scale ) et un temps ( Frame ). Les techniques d’interpolation entre 2 couples de points ( positionnement, temps ) seront aujourd’hui faites par le logiciel 3D avec les corrections possibles par l’animateur 3D.

mocap

– Motion Capture ou capture de mouvement (Mocap) : cette technique est de plus en plus utilisé pour produire rapidement des animations.
De manière globale, la technique de Motion Capture consiste à enregistrer les mouvements d’acteurs réels qui sont habillés d’un costume spécial contenant des capteurs qui enregistrent le mouvement de leurs membres quand ils se déplacent. Les données sont ensuite traités et transposés à personnage en 3D et traduit en animation par le logiciel 3D.
La technique de Keyframing est une méthode d’animation précise, mais lente. La capture de mouvement propose des résultats d’animation plus rapide mais des fois moins précis. L’animateur 3D devra retoucher les animations réalisées en Motion Capture dans le logiciel 3D.

-> Notre formation pour devenir ANIMATEUR 3D

Catégorie : Logiciels & TechniquesSecteur 3D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cialis