https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

4 conseils pour être un(e) meilleur(e) concept artist

Il existe autant de techniques que de concept artist. Mais les conseils et les astuces qui fonctionnent se transmettent toujours d’une manière ou d’une autre : lors d’un tuto, d’un article ou d’une formation. Chaque artiste possède son propre processus de création et sa boîte à outils préférée ; nous allons vous donner 4 conseils qui peuvent être appliqués par tous les concept artist en herbe. C’est parti !

concept artist

Conseil n°1 : s’entraîner au fast-sketching

Passez le plus de temps à dessiner, croquer, que ce soit en peinture numérique avec une tablette et une application (Procreate) sur ordinateur avec Photoshop, ou tout simplement avec un carnet et un crayon. Une heure, voire plus par jour à faire du fast sketching (littéralement du croquis rapide) permet de s’entraîner efficacement et de progresser vite. Des croquis de passants dans la rue au paysage sci-fi un peu plus complexe, même si l’inspiration n’est pas là, la créativité est aussi une question de discipline. Essayez de prendre du temps sur une journée ou une soirée et faites un croquis de temps en temps. Vous ne serez peut-être pas toujours satisfait du résultat final, mais il est fort probable que vous ayez appris quelque chose de nouveau au cours du processus de création d’images.

Conseil n°2 : utilisez (parcimonieusement) le photobashing

Même si parfois on dirait qu’il n’y en a pas du tout, il peut y avoir énormément de photobashing dans un digital painting. Le photobashing est une technique dans laquelle les artistes fusionnent et mélangent des photographies ou des éléments 3D tout en les peignant et les composant en une seule pièce. Certaines œuvres possèdent 80 à 90 % d’incrustation de photographies, mais après ils peignent de manière conséquente les photos. Commencez par poser des images et mélangez-les, sélectionnez les zones où il y a un grand besoin de cohérence et d’harmonie, et commencez à peindre. Soyez attentifs aux détails et aux textures, à la lumière et aux zones d’ombres. La méthode du photobashing permet de développer ses compétences artistiques, mais attention à ce que ça ne se voit pas trop, et elle est à utiliser avec précaution dans vos concept art.

photobashing

Conseil n°3 : savoir reconnaître ses influences artistiques

Quelles que soient vos inspirations, vous devez les connaître et les comprendre mieux que quiconque. Typographie, couleurs, design… nous avons toutes et tous une prédisposition, une affinité à certains courants artistiques. Plutôt cubisme, photo-réalisme, impressionnisme, etc. les concept artist empruntent des styles différents, même s’ils ont l’air unique. Connaissez d’où vient votre art et comment utiliser au mieux ces influences. L’histoire du graphisme, de l’analyse d’image, sont des cours ou des formations de base pour n’importe quel artiste : 2D, 3D, dessin traditionnel…

Conseil n°4 : Garder son portfolio à jour

Maintenez votre portfolio papier, web et votre démoreel à jour. C’est indispensable ! En tant que créatif, il est essentiel de montrer que vos travaux sont à jour et surtout, de montrer ce que vous êtes capable de faire. Il y a toujours un prochain brief ou un prochain client à l’horizon et la mise à jour de vos porfolios comme Instagram, Behance, Artstation etc. peut sembler fastidieux au premier abord. Mais moins vous mettez à jour votre portefeuille fréquemment, plus sa tâche devient lourde à gérer. Il est important d’avoir votre portfolio à jour, car on ne sait jamais si des opportunités inattendues peuvent survenir et il faut agir rapidement. Au fur et à mesure que votre carrière progresse, ayez la discipline nécessaire pour éditer votre propre travail. Montrez-le à vos pairs et demandez des commentaires constructifs !

Apprenez à créer un parfait portfolio ici.

fast sketching

Catégorie : Logiciels & TechniquesSecteur 3D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dents peuvent commencer à mal pour diverses raisons, même les personnes qui sont confiants dans la santé de leurs dents, peuvent parfois éprouver une sensation douloureuse. Cela peut être causé par certains facteurs, tels que les troubles du système nerveux, rhumes, ou si vous êtes dans la rue. Naturellement, vous ne serez pas en mesure de déterminer la cause de la douleur vous-même, et de diagnostiquer vous-même, mais si vous avez récemment visité le Bureau du dentiste et le médecin a confirmé que vous avez sur le http://mangopharmacieenligneblog.fr/acheter-cialis des dents saines et il n'y a pas de maladies de la cavité buccale, et la douleur n'est pas Retraites, ne vous précipitez pas à boire des analgésiques. Ces médicaments, en plus de l'effet apaisant, sont souvent contre-indications et sont parfois addictif.