https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

6 conseils pour booster sa carrière d’infographiste

Démarrer sa carrière dans la 3D peut être intimidant ! Pour quel studio postuler ? Quel logiciel utiliser, pour quel domaine se spécialiser ? On vous donne quelques tips pour vous aider à mieux progresser en tant que pro du métier, et booster votre carrière en tant qu’infographiste.

carrière infographiste 3D

1. Maîtrisez à fond votre logiciel-phare

En tant qu’infographiste 3D, on peut très bien « s’amuser » avec plusieurs logiciels mais n’en maîtriser vraiment aucun. Erreur ! Essayez le plus possible de connaître un fond un logiciel généraliste ou que vous utilisez très souvent. Par exemple Maya ou 3DSMax sont des logiciels touche-à-tout qui sont indispensables dans plusieurs domaines, mais il est possible de se spécialiser sur Nuke, Photoshop, Substance Painter ou Houdini. Pour cela, n’hésitez pas à réaliser une formation spécialisée ou à regarder des tutos.

2. Apprenez comment fonctionne une caméra

Une grande partie de la 3D repose sur la reproduction d’un certain aspect cinématographique ou photographique. Par conséquent, comprendre le fonctionnement d’une vraie caméra, du cadrage aux diaphragmes, est une compétence qu’en tant qu’artiste 3D il serait judicieux d’acquérir !

carrière infographiste 3D

3. Trouver le pipeline qui fonctionne pour le projet

En étant infographiste 3D, on peut avoir des affinités avec tel ou tel logiciel mais il faut voir ce qui est meilleur pour le client ou le projet. Trouvez un pipeline de production qui fonctionne le mieux pour le projet attitré ; par exemple le système de particules avec RealFlow, le rendu avec Krakatoa dans Maya et le compositing dans Nuke. La meilleure approche reste à prendre la scène ou le personnage à faire dans sa globalité, et ne pas penser mono-outil, car vous risquez de perdre en complexité, en profondeur et par conséquent, en réalisme.

4. La formation en premier, le matériel après

Si vous avez un magnifique poste de travail avec un ordinateur ultra-puissant et toute la suite Adobe + Maya + Nuke + Substance Painter + RealFlow c’est super, mais… si vous n’avez pas la formation suffisante pour créer, ce sera complètement inutile ! Le premier investissement et le plus important est bien sûr votre enseignement de départ, votre formation. Donnez-vous les moyens d’apprendre sur des logiciels de pointe, utilisés dans les studios de production. Voir toutes nos formations 3D en ligne

carrière infographiste 3D

5. Faire sa propre communication sur le web

Au-delà de créer son propre site web, les artistes 3D peuvent trouver des portfolios du côté de DeviantArt, Behance ou Artstation. Les réseaux sociaux sont également une belle aubaine pour avoir un retour concret sur son travail. Sur Facebook, Twitter ou Instagram, misez sur une ligne éditoriale claire et n’hésitez pas à montrer vos travaux, finis ou non. Une belle vitrine web peut être un moyen d’atteindre des studios et d’avoir de nouveaux projets. On peut également se créer de belles connexions avec d’autres infographistes 3D et ainsi, continuer d’apprendre !

6. Soyez mentorés ou accompagnés

Du bon matériel, des connexions avec d’autres artistes, mais vous cherchez une réponse à un problème précis ? Une formation avec un accompagnement sur-mesure, un suivi même après vos études ? Cherchez un mentor ou une figure institutionnelle et professionnelle qui peut vous aider à surmonter difficultés et questionnements inhérents à un début de carrière dans la 3D. En savoir plus sur l’équipe pédagogique d’e-tribArt

On espère que ces quelques conseils vous auront aidé ! 💼

Catégorie : Secteur 3D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cialis