https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Tomb Raider : la rétrospective

Lara Croft, belle plante, chouchou des gamers depuis les années 90, n’a cessé d’évoluer au niveau de son apparence, de son gameplay, et les scénarios de Tomb Raider de se peaufiner avec le temps. L’infographie 3D a évolué, avec elle les jeux vidéo… Rétrospective sur une franchise plus que rentable !

lara

L’ère de la première Lara

Tomb Raider I, sorti en 1996 et il s’agit là d’une petite révolution dans le jeu vidéo. La modélisation de Lara était géométrique : sa poitrine carrée, son visage pointu, les polygones étaient de 440, la liberté de mouvement était sympathique, ce premier jeu était plutôt une réussite pour l’époque. Dans ce premier jeu, Lara portait un chignon (beaucoup plus pratique pour les infographistes !) Pas d’animation des cheveux, le visage était fixe, c’était le début de la 3D… Pour le deuxième Tomb Raider, les concepteurs du jeu vidéo ont préféré créer les mouvements de Lara image par image et non en s’inspirant d’un réel humain. Tomb Raider II possèdait 470 polygones, sa tresse était animée et ses formes plus soignées que le précédent opus. Les effets de lumière sont aussi présents dans ce deuxième volet, la lumière des torches donnant une atmosphère plus subtile et oppressante. Les décors ont également évolués pour être plus fins et variés.

Lara-Croft-evolution-tomb-raider-6890254-2560-774

Les opus suivants : à la recherche d’une identité

Tomb Raider III, sorti en 1998 n’a pas eu énormément de succès puisqu’on a reproché aux développeurs leur manque d’innovation et d’imagination. Plus de polygones (560) mais l’épisode était loin d’être spectaculaire par rapport aux deux premiers. L’action commençait à prendre une place très importante, un choix qui allait se révéler désastreux pour les jeux suivants. Le quatrième épisode se déroulait néanmoins en Egypte, renouant avec les sources de Lara Croft, à savoir l’archéologie. Les environnements plus détaillés, et les polygones de notre protagoniste montant à 640, une tresse plus longue, des mouvements plus harmonieux font de Tomb Raider IV un très bon jeu d’aventure. Plus de réalisme donc ! Comme pour le troisième opus, Tomb Raider V n’a pas très bien été accueilli par la critique : un scénario bancal, mêmes armes, mêmes secteurs, pas de changement notable et les joueurs le ressentent. Tomb Raider VI est un peu plus différent que ses anciens : une Lara plus maniable, un character design plus poussé (4400 polygones à son actif), et une histoire qui tient la route. Les bugs restent néanmoins bien présents et perturbent le jeu.

manyfacesoflaracroft

Un changement notable et apprécié

Pour Tomb Raider VII, le studio développeur Core Design fut remplacé par Crystal Dynamics, un studio plus réputé et qui a eu la charge de produire ce Tomb Raider Legend. Une « ambiance aventure » plus poussée, un gameplay plus intéressant et des graphismes évolués, moins de bugs et plus de cinématiques, les fans de la première heure sont ravis par ce changement ! Cet épisode marque véritablement un tournant dans la saga Tomb Raider, car avant lui les jeux s’essoufflaient à grande vitesse, entre une Lara « ténébreuse », les bugs à n’en plus finir et des graphismes par forcément au top. Pour Tomb Raider VII, on retrouve la Lara Croft des débuts. Un an après la sortie de Legend, les concepteurs décident de frapper fort et sortent « Tomb Raider Anniversary » qui reprend le premier opus en remasterisé ! Pour les 10 ans de Lara Croft, le remake fait un carton et renoue les fans avec la franchise. L’atmosphère, la tenue est la même que le premier, sauf que le design a fait un énorme bond en avant ! Enfin, en 2008, arrive le premier Tomb Raider en HD : Underworld. Lara parcourt le globe dans des décors somptueux, est modélisée de manière parfaite, le passage à la next-gen se fait ressentir au niveau des graphismes. Interaction avec le décor, mouvements bien chorégraphiés, ce 8ème Tomb Raider n’a pas que des qualités mais qu’importe, il s’agit d’un très bon jeu.

1332483

Le reboot : Lara se mesure aux grands

Dans le dernier épisode en date, sorti en 2013, Lara Croft est toute jeune et il s’agit de ses débuts en tant qu’aventurière. La fluidité et les graphismes sont époustouflants, dus à la sortie du jeu sur les consoles next-gen (PS4, Xbox One). La silhouette de Lara est très réussi, les décors sont incroyables de réalisme et de détails. L’influence du jeu « Uncharted » se fait beaucoup ressentir, les QTE et les scènes d’actions ressemblant énormément aux manœuvres de Nathan Drake. Par ailleurs, le gameplay est fluide, l’histoire prenante et les environnements sont les meilleurs de tous les Tomb Raider. La direction artistique de cette toute nouvelle histoire de Lara Croft est magnifique.

lara2

C’en est terminé de cette petite rétrospective de la franchise « Tomb Raider ». On espère voir Lara Croft dans de riches aventures, avec toujours plus de nouveautés technologiques et graphiques !

Catégorie : EntertainmentJeux vidéos

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dents peuvent commencer à mal pour diverses raisons, même les personnes qui sont confiants dans la santé de leurs dents, peuvent parfois éprouver une sensation douloureuse. Cela peut être causé par certains facteurs, tels que les troubles du système nerveux, rhumes, ou si vous êtes dans la rue. Naturellement, vous ne serez pas en mesure de déterminer la cause de la douleur vous-même, et de diagnostiquer vous-même, mais si vous avez récemment visité le Bureau du dentiste et le médecin a confirmé que vous avez sur le http://mangopharmacieenligneblog.fr/acheter-cialis des dents saines et il n'y a pas de maladies de la cavité buccale, et la douleur n'est pas Retraites, ne vous précipitez pas à boire des analgésiques. Ces médicaments, en plus de l'effet apaisant, sont souvent contre-indications et sont parfois addictif.