https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Maléfique, le conte revisité

On connait tous le conte de Disney « La Belle au bois Dormant », vieux dessin animé mettant en scène Aurore, plongée dans un profond sommeil… Le prince charmant vient la sauver des griffes de Maléfique, la méchante sorcière, et tout est bien qui finit bien. Mais Robert Stromberg n’est pas de cet avis. Le réalisateur revisite le conte en prenant le point de vue de la méchante et en fait un film moderne et étonnant ! 

Maléfique

« Mon amour, je t’ai vu au beau milieu d’un rêve »…

En 1959, un dessin animé Disney est adapté d’un conte des Frères Grimm, eux-mêmes inspirés de Charles Perrault. L’histoire est belle, mais de nos jours un peu revue : une belle princesse qui attise les jalousies est sous l’emprise du sort de Maléfique, la vilaine sorcière se cachant dans une forteresse. Le prince doit alors lui faire un baiser d’amour véritable pour enlever le sortilège. C’est la première fois au cinéma qu’on voit un film tourné uniquement sur une « méchante », qui prend un point de vue différent et construit une histoire autour. Quelles sont les véritables intentions de Maléfique ? On apprend qu’autrefois, elle avait des ailes et qu’il s’agit en réalité d’une fée. Comment les perd-t-elle ? Qu’arrive-t-il à la Lande, la terre merveilleuse sur laquelle Maléfique a vécu avant que des hordes d’envahisseurs du royaume ne viennent ? Des questions qui trouvent une réponse dans « Maleficent », un long-métrage bien ficelé au niveau de sa réalisation et à la direction artistique étonnante !

making-of-maleficent-1

Un univers mi féérique, mi terrifiant

MPC, Digital Domain, The Third Floor, Method Studios et Prime Focus sont les studios les plus reconnus à avoir participé à l’aventure « Maleficent ». Adam Valdez, le superviseur des effets visuels de MPC Londres, et Seth Maury, le superviseur vfx MPC de Vancouver ont travaillé ensemble. Il s’agit d’un film sur deux mondes différents : le premier est un univers féérique, remplis d’animaux magiques et d’enchantements ; et le deuxième est plus brutal, plus réaliste, il s’agit du monde des humains. L’équipe de MPC a fait fort dès les premières minutes en remplaçant le château « habituel » de Disney par le château de la Belle au Bois Dormant. Adam Valdez avoue qu’il y a eu beaucoup de fonds verts utilisés pour Maléfique : l’équipe des effets visuels a ensuite complété le tout en plaçant l’action en direct dans l’environnement CG. L’environnement magique que l’on voit au début (des fées, des gnomes, du soleil, des plantes) a été réalisé avec Maya en utilisant SpeedTree comme base pour la création des arbres. L’équipe VFX a créé 15 types de créatures différentes. Des champignons humains au toutes petites fées et lutins de l’eau, le travail est remarquable. Pour ce qui est du château du roi Stéphane, MPC l’a créé comme un modèle 3D en faisant particulièrement attention au texturing des murs. Plusieurs couches ont été utilisées (briques, mortier, maçonnerie) de façon à donner un effet réaliste à l’ensemble. Ils ont également rajouté des drapeaux, des soldats aux créneaux pour ce qui est du compositing général.

E_BB_1983_mpc_after_comp_v0335_frame1041_v1.1041

Maléfique, les fées, les personnages

Néanmoins, le conte est revisité mais la tonalité globale du film original est là : notamment dans la couleur verte de la magie malfaisante de Maléfique, qu’on voit bien dans la scène du baptême d’Aurora. Le vert est celui du mal, de la vengeance, de la cruauté : il est très bien retransmis à l’écran et donne un ton nostalgique aux fans du dessin animé ! Les 3 actrices qui jouent les 3 bonnes fées dans le film sont Lesley Manville, Imelda Staunton et Juno Temple. Elles ont passé 3 semaines à jouer en motion-capture tout en étant guidées par des artistes du Cirque du Soleil.

Making-Maleficent

La scène de bataille avec les sortes de golems d’arbres, semblables aux Ents dans le Seigneur des Anneaux, contre les hordes de chevaliers prêts à en découdre est réellement saisissante. Cette séquence a été un grand défi VFX pour MPC : il s’agissait d’étendre le live-action avec un environnement en images de synthèse, avec un grand nombre de personnages CG, eux-mêmes créés par le logiciel de création de foule de MPC surnommé « Alice ». Ce logiciel a permis de passer 100 acteurs-soldats à 1500 ! Le tournage a duré 5 mois sur 6 plateaux différents dans les fameux studios Pinewood en Angleterre. Mais un des personnages les plus intrigants est Diaval, le corbeau que Maléfique transforme en humain. L’équipe d’animation 3D de MPC a bien observé le corbeau (plumes, mouvements etc) et cela leur a servi de modèle pour l’animal CG. Mais le meilleur est à venir : le dragon ! MPC a travaillé avec des concepts arts de dragons et a développé la créature à l’aide de Zbrush. On voit dans la scène des braises numériques, de la fumée remplir la salle. Mais la chose la plus complexe à faire a été la transformation de corbeau en dragon. le morphing d’un oiseau en plume à un dragon en chair est un double défi au niveau de la forme et de la matière à transformer. 

O_EB_1775_Cinefex_still_4K_v2.1022_after

Sources :
Allociné : secrets de tournage

ItsArtMag

Hollywood Reporter

Catégorie : CinémaEntertainment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dents peuvent commencer à mal pour diverses raisons, même les personnes qui sont confiants dans la santé de leurs dents, peuvent parfois éprouver une sensation douloureuse. Cela peut être causé par certains facteurs, tels que les troubles du système nerveux, rhumes, ou si vous êtes dans la rue. Naturellement, vous ne serez pas en mesure de déterminer la cause de la douleur vous-même, et de diagnostiquer vous-même, mais si vous avez récemment visité le Bureau du dentiste et le médecin a confirmé que vous avez sur le http://mangopharmacieenligneblog.fr/acheter-cialis des dents saines et il n'y a pas de maladies de la cavité buccale, et la douleur n'est pas Retraites, ne vous précipitez pas à boire des analgésiques. Ces médicaments, en plus de l'effet apaisant, sont souvent contre-indications et sont parfois addictif.