https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Lucy, 100 % méta-humaine

Le nouveau Luc Besson est sorti il y a tout juste une semaine : le temps de faire le point sur les effets spéciaux du film « Lucy » mettant en scène Scarlett Johannson défiant le temps et l’espace… Synopsis et VFX au programme de cet article 100 % e-tribArt…

Lucy

De 10 % à 100 % pour Lucy

Le Professeur Norman est un conférencier et un chercheur qui émet des hypothèses sur le cerveau humain. Apparemment nous n’utiliserions que 10 % de notre cervelle… Que se passerait-il si le pourcentage augmentait ? Lucy, une jeune étudiante résidant à Taiwan, se fait piéger par un ami/amant et doit délivrer une mallette remplie de CPH-4, une nouvelle drogue bleue à des mafieux coréens. Elle se retrouve à faire la « mule » avec d’autres victimes : elle a une pochette de drogue dans son ventre… qui finit par se trouer, et donc diffuser la drogue directement dans son organisme. Le résultat : Lucy colonise peu à peu son cerveau et devient capable de choses extraordinaires.

Des effets visuels extra-ordinaires

Les effets spéciaux ont été conduits par 3 grands studios d’effets spéciaux : ILM, Rodeo FX et Digital Factory. Le superviseur des VFX était Nicholas Brooks. Rodeo FX a réalisé plus de 160 shots VFX : des matte paintings de Taipei à la vision aux rayons x de Lucy, en passant par la modélisation d’armes en CG ou du compositing numérique, le tout dans une résolution IMAX.

lucy3
© Universal Pictures

Un des moments du film est particulièrement fort en termes de VFX : il s’agit de la scène où la drogue pénètre dans son organisme : elle est agitée de soubresauts et parcours les murs jusqu’au plafond. Une fois la scène filmée, ILM a réalisé des scènes en CG de ce qui se passait à l’intérieur du corps de Lucy. Richard Bluff, superviseur des effets visuels pour ILM, voulait qu’on sente la différence de gravité à l’extérieur et à l’intérieur. La séquence de l’avion est elle aussi perturbante et impressionnante. Lucy se désagrège en particules et son visage commence à « fondre »… La performance de l’actrice a été filmée puis ILM a rajouté une version CG de Scarlett pour mettre les deux en superposition.

lucy1
© Universal Pictures – Rodeo FX

Action et voitures rapides

Une des scènes de “Lucy” est une course d’une voiture en plein Paris. Pour réaliser cette séquence, c’est Rodeo FX qui s’y est collé avec 73 plans, 8 mois et 60 artistes. François Dumoulin, superviseur FX du studio, détaille l’exécution des effets visuels, entre cascades et live-action. Luc Besson s’est inspiré de la scène de carambolage des « Blues Brothers ». Pour ce qui est des détails techniques, les concepteurs ont étudié les accidents de voiture, les comportements des pilotes, mais aussi les marques, les textures et les couleurs des voitures parisiennes. Lucy conduit de manière folle dans Paris, passant dans des allées où il y a des passants, roulant à contresens… et laissant le chaos partout où elle passe. D’abord conceptualisée sous forme de storyboard, la scène a ensuite été matérialisée par… Luc Besson et des voitures miniatures sur un bureau ! Ensuite l’équipe de Rodeo FX s’est aidée de plans de Paris, et a réalisé un travail de numérisation énorme grâce à LIDAR (Light Detection and Ranging), un système de télédétection par laser. La course en voitures a réellement été filmée avec des cascadeurs professionnels, entièrement filmée en HDRI et à 360° pour rajouter des éléments CG et tout retravailler par ordi. Le studio a utilisé le logiciel Houdini pour la fumée, les débris, la poussière, et Arnold pour le rendu.

lucy4
© Universal Pictures

This is the end

A la fin du film, Lucy atteint 100 % de sa « conquête du cerveau » et devient une sorte d’ordinateur, de super-calculateur qui prend la forme d’une substance noire qui s’alimente d’énergie technologique. A la fois surnaturel et organique, ILM a créé cette chose grâce à un procédé technique qui calcule le chemin de la substance vers d’autres éléments CG. Puis il y a une longue scène où Lucy se voit projetée à travers le temps, à l’époque où Manhattan n’était qu’un champ : 30 versions différentes de chaque bâtiment ont été nécessaires pour la transformation de Times Square. Elle revient également à l’ère des dinosaures. Richard Bluff avoue que ce n’est pas ce qu’ILM a l’habitude de créer (des robots, des bâtiments qui s’effondrent…) pas de choses monumentales mais beaucoup de petites scènes CG. Lucy voyage enfin à travers le temps mais aussi l’espace, et voit la Terre se « reformer » et les continents ne devenir qu’un : ces effets ont été conçus grâce à des photos du télescope spatial Hubble

lucy1
© Ben Mauro

Le scénario peut sembler à désirer pour certains, décevant pour du Luc Besson mais e-tribArt n’est pas critique de films… Les effets spéciaux sont en tout cas très bien réalisés et aident le spectateur à s’immerger dans l’histoire. Europacorp n’a jamais mis autant de budget dans un film et dans les vfx que pour Lucy.

Sources :
Allociné

Hollywood Reporter

Cinefex
Indiewire
Artofvfx

Catégorie : CinémaEntertainment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dents peuvent commencer à mal pour diverses raisons, même les personnes qui sont confiants dans la santé de leurs dents, peuvent parfois éprouver une sensation douloureuse. Cela peut être causé par certains facteurs, tels que les troubles du système nerveux, rhumes, ou si vous êtes dans la rue. Naturellement, vous ne serez pas en mesure de déterminer la cause de la douleur vous-même, et de diagnostiquer vous-même, mais si vous avez récemment visité le Bureau du dentiste et le médecin a confirmé que vous avez sur le http://mangopharmacieenligneblog.fr/acheter-cialis des dents saines et il n'y a pas de maladies de la cavité buccale, et la douleur n'est pas Retraites, ne vous précipitez pas à boire des analgésiques. Ces médicaments, en plus de l'effet apaisant, sont souvent contre-indications et sont parfois addictif.