https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Insaisissables : la magie en perspective

Insaisissables en français ou Now You See Me en anglais, est un film sur deux tours de magie incroyables réalisés par « Les Quatre Cavaliers », un groupe d’illusionnistes. Cela vous intrigue ? Nous aussi. Allons découvrir la vraie magie du film, celle des effets spéciaux !

It’s a kind of magic

Un groupe étrange de magiciens se faisant appeler les « Quatre Cavaliers » ont réalisé deux tours de magie incroyables : le premier a été de braquer une banque d’un autre continent, et le deuxième de transférer de l’argent d’un banquier fortuné aux comptes en banque des personnes du public. Comment ont-ils fait ? Bientôt, le FBI se préoccupe des magiciens qui promettent à la foule de faire des tours encore plus prestigieux. Ils font appel à Thadeus, un spécialiste, afin de décrypter le mystère. Tout l’enjeu tient ici : une course contre la montre entre les services de polices et les prestidigitateurs qui veulent réussir leur dernier tour, le plus inimaginable… Entre courses-poursuites, magie, provocation et illusion, Insaisissables possède un scénario exaltant. Il a été réalisé par Louis Leterrier, un français connu pour Le Transporteur, Danny the Dog, Le Choc des Titans… Avec une distribution impressionnante comportant Jesse Eisenberg, Mélanie Laurent, Morgan Freeman, Michael Caine et Mark Ruffalo entre autres, Now You See Me risque de faire venir du monde au cinéma, juste pour le casting cinq étoiles. Le scénario, bien ficelé, est un thriller jonglant avec humour, suspense et scènes d’actions bien menées.

Un polar divertissant

Cependant, ce film nous en rappelle d’autres sur le thème de la magie, comme Le Prestige de Nolan ou L’illusionniste avec Edward Norton. On y retrouve aussi des allures d’Ocean’s Eleven, dans l’histoire d’une bande de braqueurs énigmatiques. Insaisissables sera-t-il aussi bien que ces prédécesseurs ?

Afin que le réalisme soit notable, des consultants en magie ont apporté leur aide aux comédiens du film. Le magicien reconnu David Kwong a notamment aidé les acteurs à produire une illusion « réelle », malgré l’oxymore. Les acteurs souhaitaient absolument réaliser eux-mêmes leurs cascades : le résultat ? Now You See Me n’a pas été sans risque pour l’équipe… L’actrice Isla Fisher l’a expérimenté, car elle a été bloquée au fond d’un bassin rempli d’eau et de piranhas ! Michael Caine, lui, s’est retrouvé coincé sur le plateau durant toute une nuit. Heureusement pour eux, tout s’est bien terminé. Le personnage d’Isla Fisher, Henley, a d’ailleurs fait l’objet d’une controverse : au départ, cela devait être un homme qui devait jouer ce rôle, mais la comédienne a su être convaincante. La musique est réalisée par Brian Tyler, qui a composé pour Iron Man 3, Expendables ou encore Destination Finale. Une bonne réalisation, un bon casting, que manque-t-il pour que le film soit complet ? De bons effets visuels…

Du matte painting aux hologrammes

Ara Khanikian est le superviseur des effets spéciaux au studio Rodeo FX, qui a travaillé sur Insaisissables. Rodeo FX est devenu en très peu de temps, une bonne relation avec Summit Lionsgate aidant, le principal fournisseur d’effets spéciaux du film. Leterrier a passé beaucoup de temps au studio de Rodeo FX afin de diriger les concepteurs vers ce qu’il voulait exactement pour le film, à savoir du photoréalisme. En effet, cette technique était selon lui la plus favorable au matérialisme des tours de magie.

Le studio Rodeo FX a créé de nombreux effets, comme la réplication de foules, des animations graphiques sur des bâtiments ou encore des hologrammes. Ces derniers ont tous été conçus avec Autodesk Flame. Les foules à créer sont immenses dans Insaisissables et Rodeo a utilisé des techniques variées pour les réaliser : par exemple, un système de caméra Kinect a été mis en place pour faire la numérisation 3D de tous les employés, afin de rajouter des gens dans le public. La duplication de la foule a été un réel challenge pour l’équipe de Rodeo : ils ont ainsi mélangés la création de foules en 3D, des personnes réelles prises sur un fond vert et du « tiling ». L’autre grand studio ayant effectué 227 plans d’effets visuels pour Insaisissables est Modus FX. Ce sont eux qui ont réalisé de nombreuses séquences avec des foules gigantesques dans les rues, sur les toits, et pour cela le studio a utilisé le logiciel Massive, un système de simulation de plusieurs personnes dans un environnement virtuel. Pour ce qui est de l’ombrage et l’éclairage, c’est le moteur de rendu Arnold qui s’en est chargé. Dans le film, on visite des villes comme Paris, Las Vegas ou New York et il fallait alors recréer ces environnements urbains complexes : un autre exercice de taille pour les concepteurs.

Buildings, euros & bulles

Le QG des Quatre Cavaliers, le Sept de Diamant, est inspiré du building John Hancock à Chicago. L’équipe de Rodeo FX a donc pris des photos détaillées puis les ont retravaillés à l’ordinateur pour ajouter la lumière, l’ambiance et les détails du bâtiment pour le film, à l’aide de la technique du matte painting. Il a aussi fallu retravailler le paysage de nuit, ce qui donne au final l’image du Sept sur la construction.

La scène du MGM Grand Hôtel de Las Vegas est particulièrement bluffante et compliquée d’un point de vue technique : la salle avait besoin d’être remplie avec de la foule créée, et cette séquence présente un long-shot (plan d’ensemble) d’une grande durée pour le cinéma, plus d’une minute, il fallait donc gérer les effets sur le long terme. A un moment de la scène, des millions d’euros en billets et en pièces tombent sur la plateforme principale : Rodeo FX a construit un environnement de simulation pour animer ces euros tombant du ciel. Pour l’éclairage, le studio a créé un système personnalisé dans le logiciel Softimage pour que les lumières soient les plus ressemblantes avec des éclairages réels de plateau. Pareil pour la scène du Théâtre Savoy, ils devaient également créer de la foule. Le composing a été traité dans Nuke et Flame, et les matte-painters ont utilisés Photoshop et MARI. De la réalisation de bulles réalistes aux courses-poursuites dans Manhattan, les défis à relever étaient concrets et permanents. Ce film a été un véritable pari pour le studio, qui a dû personnaliser beaucoup de techniques pour subvenir aux besoins d’Insaisissables. 350 prises de vues, 1 an de travail, 55 artistes ont été nécessaires à la réalisation des effets spéciaux du film : le président de Rodeo FX avoue que c’est l’un des projets le plus grand et le plus complet qu’ils aient jamais fait.

La dernière réalisation de Louis Leterrier possède un vrai style, celui de l’illusion et de la magie : on assiste plus à un spectacle qu’à un long-métrage. Le travail fourni pour les effets spéciaux est gigantesque. En sachant ça on ne peut qu’apprécier un peu plus le film… Rendez-vous en salles pour « saisir » cet instant de cinéma !

Catégorie : CinémaEntertainment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dents peuvent commencer à mal pour diverses raisons, même les personnes qui sont confiants dans la santé de leurs dents, peuvent parfois éprouver une sensation douloureuse. Cela peut être causé par certains facteurs, tels que les troubles du système nerveux, rhumes, ou si vous êtes dans la rue. Naturellement, vous ne serez pas en mesure de déterminer la cause de la douleur vous-même, et de diagnostiquer vous-même, mais si vous avez récemment visité le Bureau du dentiste et le médecin a confirmé que vous avez sur le http://mangopharmacieenligneblog.fr/acheter-cialis des dents saines et il n'y a pas de maladies de la cavité buccale, et la douleur n'est pas Retraites, ne vous précipitez pas à boire des analgésiques. Ces médicaments, en plus de l'effet apaisant, sont souvent contre-indications et sont parfois addictif.