https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

47 Ronin : les samouraïs se vengent

Keanu Reeves en samouraï déchu, un homme-tattoo, des transformations fantastiques et des effets spéciaux à couper le souffle ? Il s’agit du dernier film « arts-martiaux, action et fantastique » du moment : 47 Ronin. Découvrez-en plus sur ce long-métrage atypique, ces secrets de production et ses techniques 3D !

ronin1

Exil et vengeance

« 47 Ronin » trace l’histoire de 47 samouraïs déchus, car un seigneur de guerre a tué les membres de leur tribu et les a bannis. Dispersés, errants, ceux-ci jurent de se venger et de restaurer l’honneur de leurs défunts compagnons. Pour ce faire, ils n’ont d’autre choix que d’appeler à l’aide Kai, un rejeté, un « demi-sang » exilé lui aussi. Le scénario est tiré d’une histoire « vraie », d’une ancienne légende nippone. L’histoire des 47 Ronin a été adaptée de nombreuses fois au cinéma, tant elle est connue au Japon. Des monstres mythologiques, des contrées perdues, une quête qui rencontre obstacles et dangers… 47 Ronin est un film d’action, aventure et arts martiaux dans la lignée de ces prédécesseurs. Le réalisateur a voulu donner une dimension « tout public », hollywoodienne au film, en voulant lui donner une portée mondiale et que l’histoire ne parle pas qu’aux japonais ou aux connaisseurs.

ronin3

Un tournage compliqué, des acteurs impliqués

Un mauvais démarrage pour le film qui a coûté 175 millions de dollars et qui ne parviendra pas à rembourser son budget, la sortie du film qui a été retardée à 2 reprises, car de nouvelles scènes devaient être rajoutées et il y avait du retard au niveau de la post-production… Cela fait beaucoup de malchance ! De plus, le réalisateur et les producteurs d’Universal Pictures ont eu du mal à s’entendre entre désir de faire un film de samouraïs dans les règles de l’art et un besoin de la production à réaliser un film mainstream, qui plairait à une large audience. Keanu Reeves, le héros du film, a tellement été voulu par les scénaristes et le réalisateur qu’ils l’ont contacté… 2 ans avant le début du tournage ! L’acteur a accepté car il a été bluffé par la légende et l’ambiance du film. On remarquera dans le casting « Zombie », un homme tatoué de la tête aux pieds façon squelette : c’est son physique particulier qui l’a fait participer à l’aventure de 47 Ronin.

ronin7

Paysages sublimés & tissu de moines

Le tournage du film n’a pas eu lieu au Japon mais en studio, à Budapest et à Londres et des décors immenses ont donc dû être reconstitués pour les besoins du film. Les ajouts numériques concernent en général les personnages, mais pas les décors ! Ainsi, des fleurs de cerisiers artificielles, des bambous, des bonsaïs furent utilisés. Baseblack, MPC, Framestore ou Digital Domain sont les studios qui ont participé au projet. Rudi Holzapfel, superviseur VFX chez Baseblack, a travaillé sur les villages d’Ako et Uetsu en les rendant dans une première phase d’éclairage, de les retravailler à travers des matte paintings et de les re-projeter dans Nuke. Pour les plans rapprochés dans les villages, ils construisaient des modèles entièrement texturés de maisons, des flaques d’eau, des roches et des motifs venus de matte paintings. La neige est un élément présent dans le film : le studio a donc créé les simulations pour la neige CG et a développé un script de modèle dans Nuke qui leur a permis de créer la géométrie de profondeur simple, afin que les acteurs puissent se déplacer à travers la neige dans l’espace 3D. Des moines en habit traditionnel apparaissent, rendant le travail de la simulation et l’animation du tissu complexe : la simulation de tissu travaille avec une topologie constante qui ne change pas, et les artistes vfx ont dû créer une représentation à 4 dimensions du mouvement de chaque moine au fil du temps.

ronin2

Un bestiaire mythologique

Le superviseur VFX du film a été Christian Manz, venu de Framestore. Environ 200 artistes du studio ont travaillé sur ce projet. Afin de développer le monstre Kirin, une créature du folklore japonais, diverses références ont d’abord été étudiées, puis finalisées avec l’aide du Département « Art » de Framestore. Cet animal mythique japonais est un mélange entre un cheval, un taureau, un dragon, un cerf… Il possède une peau épaisse type « crocodile » sur le dessus et un ventre charnu, ainsi qu’une longue crinière. Les concepteurs ont examiné comment les taureaux courent et réagissent lors d’une corrida, car Kirin est un personnage imprévisible. Le rendering a été fait dans Arnold, et les techniques d’éclairage ont été les plus réalistes possibles. Un autre animal fantastique fait son apparition dans 47 Ronin : un dragon. Le réalisateur a avoué s’être inspiré directement de Miyazaki, et cela se remarque car le dragon ressemble fortement à Haku, le dragon bleu du Voyage de Chiriro.

ronin8

Le mouvement de la créature a été très travaillé : comme si le dragon se déplaçait sous l’eau, telle une anguille. La partie la plus difficile a été les « cheveux » et la queue du dragon qui devaient se déplacer de manière fluide. La présence des monstres sur le plateau a été simulée le plus souvent avec une balle de tennis sur l’extrémité d’un grand bâton. Nicolas Aithadi, superviseur VFX pour MPC, explique que le character design du démon Oni a évolué au fur et à mesure de la production : plus ou moins de cicatrices, plus ou moins l’air pitoyable, plus athlétique, etc. Les développeurs ont créés une simulation de volume pour aider à créer la dynamique musculaire et les couches de graisse sur le monstre. Un acteur ayant à peu près la même morphologie qu’Oni a été utilisé pour une séance de motion capture, ce qui a permis de faire de la chair, des os et des muscles réalistes. L’animation a entièrement été keyframed, et l’éclairage se voulait de tonalité rouge.

ronin5

Le film 47 Ronin est peut-être un flop au niveau budget, production et délais, mais pas au niveau des effets spéciaux et du travail remarquable des équipes VFX des studios.

-> Secrets de tournage sur Allociné : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-141505/did-you-know/
-> Interview par Itsartmag : http://www.itsartmag.com/features/making-of-47-ronin-by-mpc/
-> Interview par ArtofVFX : http://www.artofvfx.com/?p=6207

Catégorie : CinémaEntertainment

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dents peuvent commencer à mal pour diverses raisons, même les personnes qui sont confiants dans la santé de leurs dents, peuvent parfois éprouver une sensation douloureuse. Cela peut être causé par certains facteurs, tels que les troubles du système nerveux, rhumes, ou si vous êtes dans la rue. Naturellement, vous ne serez pas en mesure de déterminer la cause de la douleur vous-même, et de diagnostiquer vous-même, mais si vous avez récemment visité le Bureau du dentiste et le médecin a confirmé que vous avez sur le http://mangopharmacieenligneblog.fr/acheter-cialis des dents saines et il n'y a pas de maladies de la cavité buccale, et la douleur n'est pas Retraites, ne vous précipitez pas à boire des analgésiques. Ces médicaments, en plus de l'effet apaisant, sont souvent contre-indications et sont parfois addictif.