https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Témoignage d’ancien élève : Luan Vu Ba

Lisez aujourd’hui le portrait de Luan Vu Ba, infographiste de talent, à la fois animateur, character designer, dessinateur… Il a réussi à réaliser son rêve de poursuivre une carrière dans l’industrie de la 2D et de la 3D. Il nous raconte son parcours, son histoire, sa formation à e-tribArt et sa passion pour la 3D temps réel et l’animation !

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Luan Vu Ba, je travaille dans le milieu du cinéma d’animation 2D depuis les années 2000 dans différents départements comme l’animation, le character design, storyboard, la supervision d’animation.

  • Quel a été votre parcours (études) ?

Ma famille aurait voulu que je fasse des études de médecine car j’étais bon en biologie a l’école, mais au dernier moment, réalisant ma phobie du sang, j’ai changé de voie et comme ma deuxième passion est le dessin, je me suis embarqué contre l’avis de tous dans des études artistiques.

J’ai commencé par l’EMSAT (qui n’existe plus), une école qui formait au dessin à l’ancienne avec des cours intensifs de morphologie, de perspective, de calligraphie. Avec ce background technique classique, j’ai pu décrocher le concours de l’école d’animation des Gobelins qui était alors très axé sur le niveau en dessin, vu que la formation débouchait sur des compétences d’animateur 2D. Il ne fallait pas avoir de difficultés à pouvoir dessiner n’importe quel personnage dans n’importe quelle situation.

  • Comment est venue l’envie de faire votre métier ?

Le film “Akira” au cinéma a été le déclic. J’adorais le manga, mais quand j’ai vu l’impact que pouvais apporter l’animation cela a été très clair.

  • Comment s’est passée la formation e-tribArt ? Qu’en avez-vous retenu ?

J’ai énormément apprécié la formation, c’est une formation très dense qui demande un gros investissement en temps et en énergie mais qui est équilibrée par l’engagement, la disponibilité et la bienveillance de l’équipe pédagogique. J’aime beaucoup la philosophie d’enseignement de l’école qui n’infantilise pas l’étudiant en le mettant dans une position d’attente de recevoir l’information, mais au contraire on nous donne tous les outils nécessaires pour aller chercher très rapidement l’information par nous-même. A travers l’apprentissage des différents softs et  workflows, on apprend comment répéter ce même processus pour d’autres softs dans d’autres situations à venir, ce qui enlève cette appréhension devant l’inconnu et pousse à essayer des softs et techniques nouvelles.

J’emprunterai une phrase de mon prof de morphologie pour illustrer l’approche d’e-tribart : “il faut apprendre à apprendre“.

  • Que pensez-vous globalement de la situation du secteur de la 3D (au niveau de l’emploi, des études) ?

Je découvre tout juste ce secteur, mais ce qui me frappe c’est sa vitesse d’évolution , il ne se passe pas un jour sans qu’une nouveauté sorte (est-ce une accélération ou est ce la vitesse de croisière de ce secteur, je ne sais pas!) De ce que je retiens par rapport à mon expérience passée, c’est que 3 choses ne changent pas par rapport à la demande : toujours plus vite, toujours moins cher, toujours nouveau, du coup pour tirer son épingle du jeu, je pense qu’il est important d’être curieux·se, ne pas juste rester dans sa zone de confort, questionner ses acquis et rester informé·e.

  • Avez-vous des conseils pour les élèves actuels et futurs d’e-tribArt ? 

Le même conseil que notre prof nous a donne au début de la formation, “il faut s’accrocher”, ce sera éprouvant physiquement et psychologiquement car on sera amené a souvent douter sur beaucoup de choses (nos capacités, l’avis des profs, nos propres choix, etc.), mais il ne faut surtout pas abandonner en cours de route, dans ces moments là il ne faut pas hésiter a parler avec ses camarades, partager ses travaux, ses questionnements, ses avis.

Pour ma promotion, dès la 1ère semaine de la formation, nous avons décidé avec une camarade de créer un espace de dialogue pour l’ensemble de la classe, et cela a constitué un coin où chacun pouvais venir discuter, rigoler, râler, poster n’importe quoi, et pour ma part je pense que le fait de ne plus se sentir un individu seul en formation, mais faisant partie d’une entité qui avance à l’unisson dans un projet commun m’a énormément apporté et aidé durant la formation.

  • Quels sont vos projets professionnels ?

J’aide actuellement une société dans le secteur éducationnel à développer le visuel de leur gamme de produit pour les plus jeunes. Ensuite je vais continuer à consolider les parties de ma spécialisation que je ne connais pas, et continuer à avancer dans la 3D temps réel.

Catégorie : Témoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dents peuvent commencer à mal pour diverses raisons, même les personnes qui sont confiants dans la santé de leurs dents, peuvent parfois éprouver une sensation douloureuse. Cela peut être causé par certains facteurs, tels que les troubles du système nerveux, rhumes, ou si vous êtes dans la rue. Naturellement, vous ne serez pas en mesure de déterminer la cause de la douleur vous-même, et de diagnostiquer vous-même, mais si vous avez récemment visité le Bureau du dentiste et le médecin a confirmé que vous avez sur le http://mangopharmacieenligneblog.fr/acheter-cialis des dents saines et il n'y a pas de maladies de la cavité buccale, et la douleur n'est pas Retraites, ne vous précipitez pas à boire des analgésiques. Ces médicaments, en plus de l'effet apaisant, sont souvent contre-indications et sont parfois addictif.