https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Témoignage d’ancien élève – Régis Frossard

Pour ce premier témoignage d’ancien élève, l’école d’infographie 3D e-tribArt vous présente Régis Frossard. Découvrez son parcours, ses projets et son expérience. Un témoignage enrichissant sur une reconversion professionnelle réussie !

e-tribArt : Une petite présentation pour commencer ?

Je suis actuellement freelance infographiste généraliste 3D / VFX compositor, installé à Montréal depuis février 2013. J’ai eu un parcours atypique, car en effet, à 41 ans j’ai fait un changement de carrière à 180 degrés. Ayant eu une carrière dans le technique pendant 16 ans avec une expatriation à Dubai, lors de mon retour en France, à la suite d’un licenciement à l’amiable, j’ai décidé de changer de métier, d’où en 2011 mon cursus « scolaire » chez e-tribArt.

Quelles études avez-vous réalisées ?

Je possède 2 BTS, un en électrotechnique et un en électronique.

regis1
© Régis Frossard

Comment est venue l’envie de faire ce métier ?

Depuis de nombreuses années les effets spéciaux du cinéma m’ont toujours fasciné. Je pense que cela à commencé très jeune, lorsque je suis allé au cinéma avec mon père pour voir un des films de la saga Star Wars. Néanmoins, à l’époque où j’ai fait mes études, internet (grand public) n’existait pas et en France encore bien moins d’école 3D / VFX, nous en étions au tout début ;o)

Comment s’est passée la formation e-tribArt ? Qu’en avez-vous retenu ?

La formation que j’ai suivi à e-tribArt en 2011, m’a permis de découvrir de nouveaux logiciels qui ne faisaient pas encore partie de ma trousse à outils. Au-delà de l’aspect software, cela m’a permis d’évoluer dans un cadre autonome avec de la rigueur. J’ai consacré tout mon temps à la formation FX avec à la clé, un défi de taille, celui de faire un showreel montrable pour une embauche avec une deadline.

Que pensez-vous globalement de la situation du secteur de la 3D (au niveau de l’emploi, des études) ?

Dès mon arrivée à Montréal, après l’envoi seulement de 2 CV, j’ai eu la chance de travailler 3 mois sur 2 films, en tant que junior compositor. Néanmoins, l’employeur a omis de nous payer plusieurs semaines de travail. Sur 70 artistes 3D, 60 ont déposé plaintes. Tout cela m’a amené à réfléchir sur comment le business model dans cette industrie fonctionnait, et je dois dire que ce n’est pas glorieux. Heureusement, toutes les entreprises 3D / VFX / Jeux vidéos ne sont pas comme ça ! Enfin, je ne regrette rien, car j’ai rencontré des gens bourrés de talent et en plus j’ai acquis une modeste expérience. Le niveau d’étude est de plus en plus haut, avec les nouvelles technologies tout le monde peut se former, et les employeurs le savent bien, donc ils veulent voir du « Star Wars » même pour un junior. La différence et la force que possède l’offre e-tribart, je le rappelle, c’est l’apprentissage de la rigueur et de l’autonomie (par delà l’aspect créatif et artistique).

regis2
© Régis Frossard

Avez-vous des conseils pour les élèves actuels et futurs d’e-tribArt ?

Si je puis me permettre de donner un conseil, c’est pendant que vous êtes en formation, donnez tout ce que vous pouvez. Consacrez tout (ou presque), votre temps à apprendre, essayer et montrer. Croyez moi après en production, le temps devient une denrée rare ;o) et puis au final, ayez du fun.

Quels sont vos projets professionnels ?

Je continue pour l’instant en freelance (j’avoue être débordé et tant mieux !),  puis nous verrons en 2014 la possible intégration dans un autre studio pour travailler sur d’autres films à plus ou moins gros budget.

Merci beaucoup pour ce témoignage.

Retrouvez tout le travail de Régis sur son site web : http://www.registudio.com/

Catégorie : ActusTémoignages

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cialis