https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Témoignage d’ancien élève – Nicolas Faucheux

Voici le deuxième témoignage d’un ancien élève : Nicolas Faucheux. Spécialiste en character design & character animation, il nous dévoile son parcours professionnel, ses études à e-tribart et des conseils avisés pour les élèves actuels de notre école d’infographie 3D.

e-tribArt : Pouvez-vous vous présenter ?

Animateur 3D, travaille sur Paris, habite sur Orléans.

Quel a été votre parcours (études) ?

Avant l’animation, j’ai fait beaucoup de dessin au collège et lycée puis je me suis orienté vers les mathématiques puis l’informatique. La conjoncture et mes proches m’avaient convaincus que la voie vers le métier du dessin ne permettait pas d’en vivre. J’ai alors fait une licence informatique et fait le concours Louis Lumières et Femis : sans succès et j’avoue sans grande préparation. Suite à cela, je suis parti travailler dans l’informatique quelque année . Puis j’ai trouvé l’école e-tribArt, idéale pour ma positon. Je pouvais travailler tout en faisant ma formation. J’ai suivi la formation générale puis la formation spécialisée en animation.

Comment est venue l’envie de faire ce métier ?

Dès l’école primaire je voulais faire des films. Je restais scotché devant les Walt Disney. Je les regardais en boucle. Après avoir fait du dessin et de la programmation informatique, le dessin par ordinateur s’imposait de lui-même. Et mon goût pour les films d’animation m’a dirigé vers l’animation informatique.

faucheux3
© Nicolas Faucheux

Comment s’est passée la formation e-tribArt ? Qu’en avez-vous retenu ?

La formation s’est très bien passée. C’était assez dur car je me mettais en ligne juste après être rentré du boulot. Et après la formation, je passais la nuit à faire les exercices. Le matin avant le boulot je faisais mes retake.Tout ça pendant un an. Les profs étaient très présents mais il fallait l’être aussi. C’est-à-dire faire les exos et participer pendant les cours. Finalement la motivation dans ce genre de formation est essentielle. Et le résultat a été payant.

Que pensez-vous globalement de la situation du secteur de la 3D (au niveau de l’emploi, des études) ?

Je pense qu’il y a du travail dans le secteur 3D. Mais il faut parfois être prêt à bouger, voire changer de pays. Les études sont importantes. Il y a de plus en plus d’écoles, de formations et leurs prix sont très différents. Il y a donc le choix pour tous d’avoir l’école qui lui convient . Il est aussi important de se renseigner sur l’accompagnement des enseignants, des formateurs après la formation. Laurent Bertran de Balanda m’a d’ailleurs aidé dès la sortie de ma formation pour trouver un emploi. Je continue à le contacter pour certains choix.

Avez-vous des conseils pour les élèves actuels et futurs d’e-tribArt ?

Pour ce qui est de l’animation, ne jamais s’arrêter de dessiner, d’animer, et d’observer. Et ne pas hésiter à demander l’avis de professionnels du métier. Les écoles sont d’ailleurs là pour ça. E-tribart est d’ailleurs une école qui emploi des professeurs qui travaillent en dehors des cours dans le domaine professionnel où qui sont en relation directe avec des professionnels. Pour moi c’était avec Fréderic Bonometti.

faucheux2
© Nicolas Faucheux

Quels sont vos projets professionnels ?

Continuer si possible dans l’animation, me perfectionner. Et réaliser mes projets personnels.

Merci beaucoup pour ce témoignage.

Retrouvez tout le travail de Nicolas Faucheux sur son site web : http://vienscheznico.free.fr/

Catégorie : ActusTémoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cialis