https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Témoignage d’ancien élève – Manuel Vivion

Troisième témoignage d’un élève ayant fait la formation « Spécialisation effets spéciaux », Manuel Vivion. Il nous parle de son parcours professionnel, de son DUT Informatique à son stage chez Machine Molle. Une interview passionnante que vous propose l’institut e-tribArt aujourd’hui !

e-tribArt : Pouvez-vous nous donner une petite présentation ?

J’ai 33 ans. Je viens d’arriver à Paris pour mon stage en compositing VFX chez Machine Molle mais avant cela j’ai passé 8 ans en Rhône-Alpes. Sinon, j’ai grandi près de Nantes et j’ai fait mes études là bas.

Quel a été votre parcours (études) ?

J’ai fait un DUT Informatique, Bac + 2 donc. Je l’ai obtenu en 2000. Je suis sur le marché du travail depuis 13 ans et j’ai peu à peu basculé de l’informatique vers l’infographie 2D et la réalisation audiovisuelle (en me formant en autodidacte) car ce sont des tâches où je m’épanoui le plus. J’ai eu plusieurs postes depuis 2002 en rapport avec l’infographie (Photoshop, Flash) et avec la réalisation audiovisuelle (cadreur, monteur).

vivion2
© Manuel Vivion

Comment est venue l’envie de faire votre métier ?

Le domaine des effets spéciaux m’a toujours intéressé et attiré mais c’est un secteur qui me semblait inaccessible pour des raisons de formations (de coûts surtout), de compétences et de réseau. A l’automne 2012, je venais de me libérer professionnellement et j’avais du temps et un peu d’argent devant moi pour prendre le temps de me former pour me réorienter. En ayant passé beaucoup de temps en tant que cadreur et monteur, je voyais les effets spéciaux comme une évolution plutôt naturelle.

Comment s’est passée la formation e-tribArt ? Qu’en avez-vous retenu ?

J’ai fait la formation « spécialisation effets spéciaux » qui dure 7 mois. Pendant ces 7 mois, j’ai travaillé énormément : oublié les 35h ! C’était très très intense. Mais à 33 ans, je voulais passer le moins de temps possible « à l’école » pour vite retourner dans le monde du travail et gagner ma vie. 7 mois, c’était donc parfait mais c’était 7 mois à fond.

J’ai appris le logicel Nuke pour le compositing, Maya pour la 3D orientée FX (simulations dynamiques, particules…) et aussi Pftrack pour compléter Nuke sur le tracking 3D et Realflow pour la simulation plus avancée sur les fluides. Apprendre le duo Nuke / Maya et ses interrelations est clairement indispensable pour travailler dans le secteur VFX et 3D. J’ai vite compris qu’il fallait passer du temps sur les logiciels pour les maîtriser. C’est la clé je pense. Les cours étaient très clairs et les infos passaient très bien. Les concepts étaient toujours bien détaillés et expliqués mais même lorsqu’on a bien compris comment marche tel fonction, outil ou technique, l’application par soi-même s’est toujours avérée beaucoup plus compliqué, il fallait alors prendre le temps de refaire et de maîtriser les subtilités des logiciels. Patience, persévérance et travail. Ça paye je pense.

Que pensez-vous globalement de la situation du secteur de la 3D (au niveau de l’emploi, des études) ?

J’ai très peu d’expérience dans le secteur de la 3D finalement, donc un peu dur de faire un bilan. J’ai juste compris 2 choses : premièrement l’activité du secteur est principalement à Paris. Les studios VFX sont exclusivement à Paris et pour les jeux vidéo, il y a  Lyon aussi. Dans les VFX, en france, tous les contrats sont des contrats d’intermittents. Trouver un CDI en tant que compositeur ou animateur 3D semble très dur à obtenir.

Avez-vous des conseils pour les élèves actuels et futurs d’e-tribArt ?

Travailler beaucoup. La formule « en ligne » permet de choisir un peu ses créneaux dans la journée où on est le plus efficace pour travailler. Il faut passer du temps sur les logiciels. Pratiquer. Faire et refaire pour améliorer ses travaux. Je pense qu’il faut être exigeant avec soi-même et ça veut dire « plus de travail »

© Manuel Vivion
© Manuel Vivion

Quels sont vos projets professionnels ?

Pendant la formation, j’ai choisi de me spécialiser sur le compositing et donc mon projet, c’est de trouver des postes en compositing sur des projets de pubs ou de longs métrages. Progresser pour mieux maîtriser mes outils et « prendre du galon ». J’aimerais bien aller travailler à l’étranger aussi, aux USA notamment.

Merci beaucoup pour ce témoignage !

Retrouvez tout le travail de Manuel Vivion sur son site web : http://manuelvivion.net/

Voici sa démoreel :

Catégorie : ActusTémoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cialis