https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Témoignage d’ancien élève : Pablo Boulanger

Pablo Boulanger est infographiste freelance, 3D man et surtout très travailleur. Focus sur un ancien élève d’e-tribart vivant en Belgique, avec de nombreux projets VFX en tête…

© Pablo Boulanger
© Pablo Boulanger

e-tribArt : Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Pablo Boulanger. Je vis en Belgique avec ma petite famille. J’ai 36 ans et je suis infographiste freelance.

Quel a été votre parcours (études) ?

Avant de faire des études artistiques, j’ai étudié 1 an à l’H.E.N.A.C. (Namur) en section assistant social, ensuite, une année d’architecture à Saint-Luc à Bruxelles. J’ai finalement obtenu un diplôme d’infographie après 5 ans d’études aux Beaux-Arts de Tournai en 2003.

Comment est venue l’envie de faire votre métier ?

J’y suis arrivé vraiment par hasard. Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire une fois sorti de l’école. Je n’avais pas la fibre artistique mais j’avais la passion du cinéma et de la photo. Mes parents, désespérés, m’ont inscrit et obligé à suivre des cours aux Beaux-Arts de Tournai. J’ai dû faire un choix important parmi 2 sections : graphisme ou infographie. Je n’avais aucune idée de ce que c’était l’infographie. Durant mes 5 années, j’ai eu une formation ultra basique et, surtout, très loin de la réalité et des enjeux du monde du travail. Une fois mon diplôme en poche, je ne savais pas par où je devais commencer.

Malgré tout, j’ai vite trouvé un poste dans une boîte de webdesignJ’y ai travaillé quelques temps avant de me mettre à mon propre compte. Ayant, une certaine lassitude de ce travail, je me suis mis en tête d’évoluer graphiquement. J’ai acheté un livre sur 3dsMax. J’y ai pris vraiment du plaisir. Je me suis dit qu’il fallait que je trouve des cours. Malheureusement, en Belgique, il n’existe pas de cours du soir dans le domaine de la 3D mise à part CGItrainer. Je suis tombé par hasard sur le site d’E-tribart. Ce fut la révélation ! J’ai laissé de côté 3dsmax pour Maya et le reste a suivi. Je dis souvent que je suis un « 3D man refoulé ».

© Pablo Boulanger
© Pablo Boulanger

Comment s’est passée la formation e-tribArt ? Qu’en avez-vous retenu ?

La formation s’est très bien déroulée. Je ne connaissais pas le e-learning. C’est un secteur très prometteur et en pleine mutation. Cela marche si et seulement s’il y a une relation de confiance entre l’élève et le professeur. C’est ce que j’ai trouvé avec Laurent Bertran de Balanda et Cyril Constantino. Ils m’ont donné l’étincelle et la passion de la 3D en si peu de temps. J’ai développé certains talents latents. En 5 ans, mes anciens professeurs n’ont jamais été capables de le faire.

Que pensez-vous globalement de la situation du secteur de la 3D (au niveau de l’emploi, des études) ?

Il existe de très bonnes boîtes en Belgique (DreamWall, Digital Graphics, Nozon…). L’animation 3D et traditionnelle belge a très bonne réputation dans le monde. C’est un secteur en plein essor. Certains de nos politiciens en sont conscients (tax Shelter , fonds régional Wallimage…). Malgré tout et par expériences, les formations devraient suivre, évoluer et être accessible à tous. Il n’existe pas ou jusqu’à preuve du contraire des formations de type courtes et bien spécialisées dans le secteur de l’infographie 3D. Oui, il existe des cours pour débutant de Maya de 3 jours à Bruxelles pour 1075 euros. De qui se moque-t-on ? Les offres sont assez rares.

En général, j’ai le sentiment que les gens ne savent pas ce que c’est qu’un infographiste. Pour la plupart, il doit être capable de mettre en page, de parler des langues, d’écrire comme un pro, de connaître la chaîne graphique, de maitriser la typographie…bref tout ce que sait faire un graphiste. Au niveau des études, mon conseil est le suivant : par expérience (et j’espère que cela a changé depuis), c’est d’être capable de transmettre avec passion et courage tous les enjeux de la 3D actuelle et de demain à chaque élève. La 3D est présent dans beaucoup de domaines. Il n’y a pas que l’animation. Par la passé, je n’ai pas eu le sentiment que la 3D était si importante. Je trouve cela regrettable et j’en paye le prix assez durement aujourd’hui.

© Pablo Boulanger
© Pablo Boulanger

Avez-vous des conseils pour les élèves actuels et futurs d’e-tribArt ?

– La 3D est un secteur assez exigeant et le niveau est très haut. La passion ne suffit pas, il faut travailler quotidiennement. Les techniques évoluent vite mais en bien ! J’ai lu récemment et cela me fait bondir que certains futures infographistes trouve cela plus cool de faire tout à « la mano » et que c’était ridicule de s’encombrer de plugins / programmes qui facilite le travail…cela me fait un peu peur.
– Savoir dans quelle direction on veut aller. Il n’y a pas que l’animation. On utilise la 3D en architecture, en médecine, à la publicité, au cinéma…
– Compléter les très bons cours d’E-tribart par des tutoriaux collectés sur internet, prendre des notes, créer ses propres tutoriaux, essayer de comprendre le travail des grands artistes qui pullulent sur internet. Il faut continuellement pratiquer les acquis.
– Ne pas se décourager car c’est un métier passionnant et très créatif. Il faut créer, créer et créer.
– Un dernier conseil : savoir de temps à autre mettre un peu de côté cet incroyable outil et s’aérer l’esprit…C’est à ce moment-là que les idées insoupçonnées peuvent jaillir.

Quels sont vos projets professionnels ?

Me consacrer à 200 % à la 3D et créer une société spécialisée dans le rendu 3D fixe. Je vais suivre au mois de mai une formation VFX – Compositing chez E-tribart. C’est une corde qui manque à mon arc et qui me correspond le plus. De plus cela me mettra un pied dans le monde que j’affectionne le plus, à savoir le cinéma. J’aimerais travailler au Canada. Il parait qu’il y a beaucoup de boulot ! Paris me tente également.

© Pablo Boulanger
© Pablo Boulanger

Merci beaucoup pour ce témoignage très instructif.

–> Retrouvez tout le travail de Pablo Boulanger sur son site web : www.taikonaute.be <–

Catégorie : ActusTémoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cialis