https://www.e-tribart.fr/blog/confiants-dans-leurs

Témoignage d’ancien élève : Romain David

Romain David nous livre son témoignage dense et constructif sur l’industrie de la 3D, les cours à e-tribArt, et parle de la motivation / passion qui doit animer tout bon infographiste ! A bon entendeur…

e-tribArt : Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Romain David, j’ai 22 ans et je viens des Pays de la Loire, plus précisément d’un département un peu perdu dans ce coin de la France, la Mayenne (53). Je suis actuellement dans une recherche active d’emploi dans le domaine du jeu vidéo, la 3D temps réel après mon stage de fin d’étude.

Quel a été votre parcours (études) ?

J’ai obtenu mon Bac scientifique en 2009, puis je suis parti faire mes études en Belgique, dans une école d’infographie réputée au niveau européen, la Haute Ecole Albert Jacquart (HEAJ). La 1ère année est généraliste. En 2nde année je suis rentré dans l’option « Jeux vidéo » de cette école. Le niveau demandé pour le TFA (Travail de fin d’année, à faire en 9 mois, seul) étant très élevé il est difficile de réussir du premier coup, malgré une très forte motivation et une assiduité exemplaire. J’ai donc recommencé cette 2ème année en échouant une fois de plus sur une espèce de concours déguisé malgré mes 60% de réussite.

romaindavid1
© Romain David

Après cet échec, mais ayant acquis énormément de compétence durant ces 3 années, et ne voulant pas baisser les bras, je m’inscrivis à E-Tribart ou Laurent Bertran de Balanda me permit d’intégrer directement la 2eme année du Cycle Lead Infographiste 2D / 3D.

Ayant obtenu mon diplôme à la fin de ce cycle 3D avec E-tribart, débuta un stage de 4 mois dans une petite entreprise de Serious games sur Nice, Interactive 4D. Le stage se passa très bien et je pus mettre en exergue mes compétences d’infographiste aussi bien 2D que 3D. Mais malheureusement, l’entreprise dépendante d’appels d’offres, ne put me garder à la fin du stage.

Comment est venue l’envie de faire votre métier ?

L’envie d’effectuer ce métier vient de ma passion pour le jeu vidéo, ainsi que les nouvelles technologies. Je dirai que c’est vers 11-12 ans que j’ai su que je voulais travailler dans ce domaine. Bien sur a l’époque je ne connaissais pas le terme « infographiste » ni même comment fonctionnait un jeu vidéo, comment on le créait, mais je savais que c’est ce que je voulais faire. J’ai eu la chance de pouvoir suivre mon « rêve » jusqu’au bout, il ne reste plus maintenant qu’a le concrétiser en m’installant définitivement dans le monde de l’infographie, plus particulièrement du jeu vidéo.

romaindavid2
© Romain David

Comment s’est passée la formation e-tribArt ? Qu’en avez-vous retenu ?

La formation E-tribart s’est très bien déroulée. Le gros point fort d’une formation en ligne comme celle que propose E-tribart est la modularité des cours et les horaires proposés. C’est très important à mon sens d’avoir comme professeurs des professionnels dans leur domaine, que ce soit au niveau des VFX, compositing, dessin, animation et 3D temps réel... On peut leur poser des questions sur ce qui nous intéresse et aussi pousser nos travaux au maximum, aller plus loin que ce qui était demandé. La critique constructive, l’œil d’un véritable professionnel aguerri dans son domaine, apporte une motivation incroyable, une envie d’en faire plus parce qu’on se sait noté, jugé non pas par un professeur classique mais par quelqu’un qui pourrait être notre patron. On s’immerge dans l’industrie de l’infographie, par un professionnalisme, des deadlines pour nos travaux, une qualité attendue et un suivi régulier de ceux-ci. Pour m’a part je n’avais plus l’impression d’être à l’école comme on dit, mais plutôt dans un studio de production, ce qui nous prépare le mieux à l’avenir.

Autrement l’ambiance en cours, détendue, agréable, fait que tout se passe bien. Les professeurs ultra disponibles durant le cours et aussi en dehors, par e-mail ou sur Skype nous permettent d’avancer plus vite dans nos projets, d’avoir un avis sur notre travail avant le cours suivant etc. La disponibilité et la compétence des professeurs est un vrai bonheur, le travail n’est plus une contrainte, mais devient une envie.

Que pensez-vous globalement de la situation du secteur de la 3D (au niveau de l’emploi, des études) ?

Je n’ai pour l’instant que très peu d’expérience dans ce secteur assez vaste qu’est la 3D. Mais d’après ce que j’ai pu voir durant mon stage, c’est un secteur en plein développement. Je suis beaucoup plus axé sur l’industrie du jeu vidéo, et ce secteur à la chance d’avoir une grosse communauté de passionnés vivant leur passion à fond, et c’est aussi ça qui le rend tellement attrayant. Mais d’un point de vue plus objectif, l’emploi reste assez difficile pour un junior, beaucoup d’entreprises voulant quelqu’un avec des années d’expériences pour être opérationnel de suite. C’est compréhensible et les places sont chères. Le talent, la passion, le travail et l’acharnement que l’on met dans son boulot font la différence.

romaindavid3
© Romain David

Au niveau des études supérieures dans l’infographie, aussi bien 2D que 3D, de nombreuses écoles commencent à sortir de terre si j’ose dire, c’est un secteur en pleine expansion qui je crois attire beaucoup de jeunes. Ce qui manque parfois c’est une spécialisation bien poussée (ce que propose e-Tribart) permettant d’exceller dans un domaine et d e pouvoir se faire une place dans ce même domaine. La 3D est appelée à évoluer, comme elle s’est développée depuis le début des années 2000. Dans un sens, la formation n’est jamais terminée, l’infographiste 3D doit toujours évoluer avec les nouvelles technologies, réapprendre, se remettre a niveau.

Après, pour ma part, je ne regrette pas d’avoir choisi e-tribArt, c’est une école en ligne que je cherchais, et elle m’a donné pleinement satisfaction et m’a permis de m’améliorer encore et encore pour qu’enfin je sois sur le marché du travail (avec et j’ose l’espérer le niveau requis).

Avez-vous des conseils pour les élèves actuels et futurs d’e-tribArt ?

Avec des horaires de cours pratiques, on a du temps pour faire les travaux demandés, mais si l’on est assez rapide on peu essayer de pousser la chose un peu plus loin. C’est comme ca que l’on progresse non pas en ne faisant que le minimum mais en essayant de tirer le maximum d’un exercice. La motivation, l’envie et la passion de ce que l’on fait (de l’infographie 2D ou 3D) permettent de progresser. Pour résumer, une bonne organisation, de la motivation et de la passion vous permettrons de réussir tout ce que vous entreprendrez comme travaux au cours de l’année (et/ou de votre carrière).

© Romain David
© Romain David

Quels sont vos projets professionnels ?

Pour l’instant, et comme je l’ai dit précédemment, je suis dans la recherche active d’un emploi dans le secteur du jeu vidéo. J’aimerai bien commencer dans un petit ou moyen studio, puis au fur et à mesure m’élever pour intégrer un gros studio de jeu vidéo et participer aux futurs blockbusters de demain.

Merci beaucoup pour ce témoignage !

Retrouvez tout le travail de Romain David sur son site web : http://romdav.com/

Catégorie : ActusTémoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cialis